Entre Belloy-Saint-Léonard et Tailly-l’Arbre-à-Mouches : des collégiens dans les pas du Maréchal Leclerc.

Le vendredi 24 mai, les élèves de la Classe de Défense et de Sécurité Globale (CDSG) du collège Notre-Dame-de-France d’Abbeville ont vécu le baptême de leur promotion 2018/2019 dans le cadre prestigieux du château de Tailly. A l’approche de la fin de l’année scolaire, il convenait de conclure ce parcours de formation de manière solennelle. Le choix d’un parrain s’est naturellement porté sur une figure du terroir picard au destin militaire héroïque : le général Philippe Leclerc de Hauteclocque, maréchal de France.

Dès le matin, les élèves se sont transportés sur le lieu de naissance de leur illustre modèle, le château de Belloy-Saint-Léonard, avec l’aimable autorisation de monsieur le comte Jean de Hauteclocque. Après une courte biographie de l’enfance du général, les collégiens ont pris, à pieds, la route pour le château de Tailly-l’Arbre-à-Mouches, la résidence familiale. En guise de marche d’aguerrissement, les élèves ont parcouru bravement les quelques kilomètres qui séparent les deux demeures en n’omettant pas une halte au mémorial de la famille Leclerc de Hauteclocque qui se trouve dans le cimetière de la commune de Warlus.

 

Accueillis chaleureusement au château de Tailly par la famille du général, les collégiens ont abordé la cérémonie proprement dite sous le commandement du Colonel Pascal Fouyet aux sons du clairon et du tambour. Réunis dans le parc autour du buste du général, accompagnés des porte-drapeaux d’Abbeville et des villages environnants, sous le regard de leurs camarades de la future promotion 2019/2020, les 24 élèves ont entonné la « Marche de la 2ème D.B. » et la « Marseillaise » avec entrain. Après la lecture de l’ordre du jour et les gerbes déposées par madame Bénédicte Leclerc de Hauteclocque-Coste, madame Dominique Élin, chef d’établissement, monsieur Joël Douchet, représentant la Fondation Maréchal Leclerc, madame Isabelle de Waziers, vice-présidente du Conseil Départemental, monsieur Jean-Jacques Stoter, conseiller départemental, monsieur Nicolas Dumont, maire d’Abbeville accompagné de monsieur Aurélien Dovergne, adjoint au maire, la troupe a pris la direction du musée où se sont tenues les allocutions.

 

Les élèves se sont ensuite vu remettre un dvd (par la famille Leclerc de Hauteclocque) ainsi qu’une bande dessinée (par la Fondation Maréchal Leclerc) retraçant l’épopée du chef de la 2ème Division Blindée. Un vin d’honneur a conclu cette journée riche d’évocations.

La Classe de Défense et de Sécurité Globale (CDSG) est un dispositif que le collège Notre-Dame-de-France d’Abbeville a ouvert depuis la rentrée scolaire 2018. Ce dispositif s’adresse aux élèves volontaires des classes de troisième qui souhaitent approfondir tous les aspects de la défense et de la sécurité au quotidien. Mis en place sous l’égide des ministères de l’Éducation Nationale et des Armées, ce parcours est supervisé à l’échelon local par le Colonel Pascal Fouyet, Délégué Militaire Départemental de la Somme.

C’est donc à raison de deux heures de cours supplémentaires par semaine que les 24 élèves ont été initiés à :

  • la place des armées dans le processus de défense national, européen et international grâce à un partenariat avec le 41ème régiment de transmissions de Douai (59).
  • la sécurité des personnes par le passage du PSC1 et, la défense des populations par la visite du poste de commandement communal de la ville d’Abbeville.
  • la connaissance et la sauvegarde du patrimoine en collaboration avec le pôle Patrimoine de la ville d’Abbeville.
  • la protection de l’environnement, par l’étude des milieux floristiques et faunistiques du littoral picard.
  • un rôle actif dans le devoir de mémoire par une participation assidue aux cérémonies patriotiques locales.

Une belle épopée à Nice

Les lycéens de St Pierre ont décroché une belle 5ème place lors des Championnats de France de Tennis équipe établissement qui se sont déroulés à Nice du 12 au 15 Mai 2019.

Ce championnat est réservé aux joueurs Non classés ou 4ème série. Il regroupait les 10 meilleures équipes de France de l’année scolaire 2018-2019. Gabriel Duvaut, Daphné De Witte, Léane Danzel D’Aumont, Antoine Outrebon, Aymeric Besnard (de gauche à droite) et Etienne De Francqueville ont tous individuellement réussi de belles performances qui leur a valu de rempoter 3 rencontres sur les 4 disputées. Pour rappel, une rencontre se compose d’un simple garçon, d’un simple fille et d’un double mixte. Le tirage au sort des poules ne leur a pas été favorable mais ils ont relevé le défi d’y éliminer les têtes de série n°1.

Hormis ces beaux résultats, l’équipe a pu vivre une véritable aventure humaine alliant humour et esprit de cohésion. A réitérer l’année prochaine….

Hélène CASIMIR

Les_Championnats_de_France_de_TENNIS_Page_1Les_Championnats_de_France_de_TENNIS_Page_2Les_Championnats_de_France_de_TENNIS_Page_3

Un lycée ouvert sur l’international

Comme chaque année, le lycée Saint-Pierre a la chance d’accueillir de jeunes étudiants d’origines étrangères, parmi lesquels nous retrouvons Taiki Miyauchi et Ximena Morales, tous deux élèves en classe de 1°LS1 et venant respectivement du Japon et du Mexique.

            Pendant une année, ils sont scolarisés dans notre établissement et suivent le même rythme que les autres lycéens. Ils ont gentiment accepté de répondre à quelques questions concernant leur arrivée et leurs expériences personnelles..

 

Quelles ont été vos premières impressions lors de votre arrivée ?

Ximena : J’ai tout de suite trouvé les paysages très beaux, et la cuisine délicieuse ! J’ai pensé que mon séjour ici allait être très enrichissant et surtout marquant, ce qui est pour l’instant le cas !

Taiki : Abbeville est une très belle ville et je me suis senti heureux d’être ici, et de découvrir un nouveau pays mais également de nouvelles coutumes et traditions, très différentes de mon pays d’origine.

 

Comment avez-vous été accueillis ?

Xi : Très bien ! Ma famille d’accueil m’a accueillie dans les meilleures conditions, et les personnes de l’établissement sont tout de suite venues vers moi, pour m’aider. Je ne les remercierai jamais assez..

T : C’est à peu près la même chose pour moi. En prime, ma famille d’accueil a organisé une fête pour m’accueillir, j’ai adoré !

 

Quelles indications vous ont été données par vos professeurs dans votre établissement ?

Xi : Ils m’ont aidée à me repérer dans les locaux et aussi à trouver facilement les classes..

T : Ils nous ont aussi expliqué certains points du règlement, comme le fait que l’utilisation des téléphones portables dans l’enceinte du lycée est interdite, et qu’il est également interdit de fumer ou de manger à l’intérieur..

Quelles aides vous ont-ils apportées?

Xi : Ils nous ont énormément aidés. Ils ont eu énormément de patience avec moi et ont facilité mon intégration et mon progrès. Ils m’ont donné les outils nécessaires, m’ont encouragée et surtout me poussent à continuer à m’améliorer !

T : Ce que j’apprécie beaucoup c’est le fait de pouvoir les contacter à tout moment en cas de problèmes..Ils sont très ouverts et ont aussi tout fait pour que je communique avec eux. Par exemple, au début, ils me parlaient en Anglais car je ne parlais quasiment pas le français..J’ai donc moi aussi fourni des efforts, afin de les remercier.

 

Avez-vous l’impression d’avoir progressé?

Xi : Oui, énormément ! Je suis fière de ces progrès car je n’aurais jamais cru en faire autant !

T : Un tout petit peu…J’ai encore du mal avec la langue, que je trouve compliquée..Mais je fais beaucoup d’efforts pour me familiariser avec.

 

Bénéficiez-vous d’aménagements (tiers temps, dictionnaire,..) ?

Xi : Non, mais les professeurs sont plus flexibles sur la notation de mes examens..

T : Pendant les cours, j’ai avec moi un livre japonais qui me permet d’apprendre à parler français et également un petit carnet qui équivaut à un dictionnaire. Je l’utilise souvent, pour essayer de déchiffrer ce qu’il y a d’écrit sur les polycopiés..

 

Êtes-vous soumis au même régime que les autres lycéens en passant les examens dans les mêmes conditions ?

Xi : Oui, mais au début de l’année scolaire, je ne faisais pas les DS écrits, sauf ceux de LV1 et LV2.

T : Personnellement, ayant beaucoup de difficultés avec la langue, je suis dispensé d’examens..Cependant, j’effectue mes travaux en Anglais par exemple, et en EPS.

Comment vous sentez-vous maintenant ?

Xi : Je suis très heureuse de ma progression au niveau linguistique. Je reconnais avoir de temps en temps le mal du pays, cependant, je suis déjà triste à l’idée de quitter la France et ses merveilles dans quelques mois..Je remercie les personnes du lycée, celles que j’ai rencontrées. C’est une expérience inoubliable !

T : Je suis heureux, beaucoup plus qu’à mon arrivée ! J’ai rencontré de belles personnes et surtout des endroits magnifiques et de la nourriture délicieuse !! Mais, mon pays me manque quand même..Je suis parfois triste de ne pas pouvoir mangé des plats typiques de chez moi…

 

Que diriez-vous à propos de votre intégration ?

Xi et T : Les élèves sont très accueillants et nous sommes reconnaissants envers nos familles respectives. Nous n’avons en aucun cas été mis à l’écart..Tout le monde ici a facilité notre intégration, et nous pensions pas que cela aurait été si naturel.

 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui veulent partir ?

Xi : D’avoir toujours une mentalité ouverte : il faut être prêt à s’adapter et à profiter au maximum chaque jour. Au début cela semble difficile mais le lycée facilite tout et nous aide beaucoup.

T : D’effectuer beaucoup de recherches avant de partir, sur les lieux où nous allons loger, aller à l’école et autres..Tout cela afin de ne pas arriver comme un « touriste » et être perdu…En plus, cela nous permet de programmer des choses en avance.

 

Pourriez-vous décrire en quelques mots votre établissement ?

Xi : Je n’étais pas habituée à être dans une petite ville mais j’ai appris à l’aimer ! J’ai vraiment de la chance d’être au lycée Saint-Pierre qui m’a accueillie les bras ouverts. J’ai d’excellents professeurs qui attendent le meilleur de leurs étudiants.

T : Le lycée est très accueillant et très professionnel. L’ambiance qui y règne est géniale, j’aime beaucoup mes camarades ainsi que mes professeurs.

 

Pour finir, pouvez-vous nous donner quelques informations sur le coût de la vie sur place ?

Xi : Contrairement au Mexique, ici c’est beaucoup plus cher, quelquefois le double. D’habitude au Mexique, je me fais un repas pour très peu d’argent, ce qui n’est pas le cas ici..Par contre, il y a beaucoup de moyens de transports ce qui est formidable pour voyager ou sortir.

T : Je ne paye aucun frais de nourriture, de transport ou hébergement lorsque je suis en compagnie de ma famille d’accueil. Par contre, je tiens à payer ces frais lorsque je suis seul ou que je voyage et non pas les déléguer aux personnes qui me prennent en charge. Je trouve cela normal..

 

Un grand merci à vous pour votre patience et votre dévouement !

Propos recueillis par Alexis LEVOIR,  Elin KAVAK, Valentine CREPELLE et Corentin HUSTACHE (1°S)